IRRELOHE

IRRELOHE

Dimanche 22 mars à 16 heures

Opéra de Lyon
 » IRRELOHE « 

Un Trouvère sous la République de WeimarAu château d’Irrelohe, le comte Heinrich rumine une malédiction familiale. Amoureux de la pure Eva, il craint en effet de céder à la folie meurtrière s’il accomplit l’acte e chair. Jadis son père n’a-t-il pas violé la fiancée de Christobald, l’aubergiste? Cet amour névrotique suscite la jalousie ravageuse de Peter, le prétendant d’Eva, et l’hostilité de Christobald. Leur lutte se résoudra par l’incendie du château maudit. Irrelohe(Flamme folle), créée à Cologne en 1924 par Otto Klemperer, est une œuvre singulière dont les personnages agissent comme ceux du Trouvèreet concluent leur destin dans les flammes, en héros du Crépuscule des dieux.

La résurrection lyonnaise de cette œuvre vénéneuse est confiée à David Bösch. Né en 1978, auteur d’une incisive trilogie Mozart Da Ponte pour les opéras de Genève et d’Amsterdam, c’est un fin connaisseur des compositeurs «dégénérés». Ses productions de Das Wunder der Heliane et de la Ville morte de Korngold, vues à Gand et Dresde ont fait date. Strauss (Elektra) et Wagner (le Vaisseau Fantôme, les Maîtres Chanteurs) sont également ses compositeurs de prédilection. Il apportera à cette nouvelle production la gravité grinçante que réclame l’œuvre de Schreker, ce génial réprouvé dont ses Stigmatisés nous avaient enthousiasmés il y a quelques années par son lyrisme capiteux, son orchestration luxuriante pas si éloignés de Richard Wagner, Gustav Mahler, Zemlinsky voire d’un certain impressionnisme. A découvrir absolument.

Inscription ICI  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *